www.histoire-genealogie.com

----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Jeux - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Entraide généalogique ou historique » Deux Marie Canon identiques décédées en deux communes différentes ?!

Deux Marie Canon identiques décédées en deux communes différentes ?!

Le vendredi 14 juin 2024, par Lydie Camus

Est-il possible de demander votre aide pour résoudre une énigme généalogique ? Voilà le problème :

Dans mes cousins généalogiques, figure Marie CANON née le 25 octobre 1884 à Limoges, Haute-Vienne.

Sur son acte de naissance figure la date de son décès le 5 mai 1965 à Châlus, Haute-Vienne.

JPEG - 172.2 kio
JPEG - 103.5 kio

L’acte de décès de Châlus est conforme :

JPEG - 130.6 kio

Le problème est qu’il existe à Lilles un acte de décès du 1er janvier 1921 d’une Marie CANON en tout point conforme à la mienne : mêmes date et lieu de naissance, même mère, même nom du mari. Je n’ai pas trouvé de jumelle :

JPEG - 329.9 kio

J’ajoute que sur l’acte de décès de son mari, François CAMUS, du 20 mars 1959 à Champagnac-la-Rivière Haute-Vienne, il est noté comme époux et pas veuf.

JPEG - 458.8 kio

De plus, Marie CANON est présente aux mariages de ses enfants qui ont eu lieu après 1921 (date de sa mort à Lille).

Je suis intriguée par cette mort d’une même personne à deux dates et deux endroits différents.

Je ne sais pas s’il est possible de trouver une explication.

Merci d’avance pour votre aide....

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

11 Messages

  • Comme d’autres personnes, j’accorde plus d’intérêt à l’acte de décès de 1965, un fils de la défunte étant le déclarant et cette date probable étant à priori corroborée par la présence de Marie Canon aux côtés de sa famille lors de recensements, puis lors du décès de son époux en 1959. L’acte de 1921 concerne une femme décédée dans un établissement religieux, décès déclaré par un employé et confirmé par un témoin, leurs rôles respectifs n’étant pas clairement indiqués. Aucun de ces messieurs n’est de la famille de "Marie Canon", ils ne la connaissent sans doute pas personnellement. Une jeune femme, religieuse ou plus vraisemblablement laïque, malade, est décédée dans cet établissement qui l’avait recueillie. Qui était-elle vraiment , mystère...

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    L’acte de naissance n°1558 du 25/10/1884 est établi sur la déclaration d’une sage-femme qui signe. Les témoins sont 2 infirmiers de l’hôpital qui ne savent signer. On peut supposer qu’ils ne savent ni lire aussi.
    L’acte de naissance précédent n°1557 est établi avec les mêmes déclarant et témoins. Cet acte a fait l’objet d’une rectification pour erreur concernant le soi-disant père alors que le nouveau-né est de père inconnu.
    Peut-être, il serait intéressant de vérifier dans les archives de l’hôpital de limoges la réalité de ces naissances.
    BàV André 17/06/2024

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Le problème reste cette Marie CANON déclarée décédée en 1921 à Lille.
    "Votre" Marie CANON était bien vivante en 1936 puisqu’elle figure avec son mari dans le recensement de 1936 de Champagne-la-Rivière (87), habitant au n° 1, lieudit La Favinie (registre 6 M 47, vue 42/48).

    Jacques

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Peut-être Marie Canon fille naturelle de Marie Canon et confusion lors du décès du 01/01/1921.
    Jacques Seynaeve indique une Congrégation religieuse à l’adresse du décès.
    Peut-être trouverez-vous une "prise de voile" concernant Marie Canon aux archives du diocèse ?
    BàV André 16/06/2024

    Répondre à ce message

  • Merci à tous pour vos réflexions et vos pistes sur ce double décès.

    En conclusion, je considère que l’acte de décès de 1965 est le bon et je vais oublier l’autre, en tout cas pour le moment.

    Depuis j’ai appris que Marie CANON avait un demi-frère.

    Cordialement
    Lydie

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Dans le recensement de Lille-Ouest de 1921, on trouve du n° 8 au n° 14 de la rue de la Préfecture (actuelle rue Pharaon de Winter), une congrégation religieuse - probablement la Congrégation du Bon Pasteur). Y résident 38 religieuses....

    Jacques

    Répondre à ce message

  • J’ai regardé les déclarations de succession de Lille et on la retrouve avec les mêmes renseignements, sans actifs apparents.
    https://archivesdepartementales.lenord.fr/ark:/33518/cx7gd6bvwj8l/6d5c7788-d44a-4d62-980b-a2d5e8bd0fa0

    Répondre à ce message

  • Je pense que nous pouvons nous trouver en face d’une usurpation d’identité,on en parle beaucoup aujourd’hui,mais je crois que cela a toujours existé et que beaucoup de personnes qui voulaient pour diverses raisons se faire oublier avaient recours à cette pratique.Il faudrait savoir quels documents ont servi à la déclaration de Lille,des faux ? La consultation des recensements si précieux,pourraient être utiles sans tout expliquer,sauf si le lieu du décès est un établissement de santé.S’il y a volonté de fraude,l’éloignement géographique entre la Haute-Vienne et le Nord auront facilité les choses à l’époque où les communications étaient réduites,c’est sans doute pour éviter de pareils cas que la loi a exigé en 1945 que les actes de décès soient transcrits sur l’acte de naissance.

    Répondre à ce message

  • bonjour, je pense qu’ il peut s’agir pour le décès à Lille d’ une personne qui s’était réfugiée pendant la guerre 14/18 en haute Vienne ,peut-être auprés de Marie canon .Pour une raison que je ne connais pas ,elle avait en sa possession un acte d’état-civil de Marie Canon que l’on a pris pour un acte la concernant

    Répondre à ce message

  • Avez-vous vérifié si Marie CANON avait des frères ou des soeurs ?

    Répondre à ce message

  • L’acte de 1921 est clairement le mauvais ; j’ai trouvé le même cas il y a quelques années à Bruxelles. Il faudrait voir aux recensements qui habitait rue de la Préfecture, 8 à cette date. Peut-être les habitants de cette demeure ne connaissaient-ils pas la défunte, et que les renseignements portés à l’acte proviennent de recherches erronées, faites par exemple par l’employé d’état-civil.

    Par contre, l’acte de 1965 a été rédigé sur déclaration du fils de la défunte, ce qui laisse à penser qu’il est correct.

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2024 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP